Bilan des élections législatives

Les résultats du premier tour sont tombés dans notre circonscription comme sur l’ensemble du territoire. Le premier constat est que ces élections n’ont pas attiré les électeurs. Déstabilisés par l’absence de ligne claire des partis PS et LR, les dysfonctionnements majeurs sur la distribution de la propagande électorale (qui favorisent les partis dont on parle le plus) et le sentiment que la partie étaient jouée d’avance ont démobilisé les électeurs.

Sur le montpelliérain, les résultats confirment hélas l’analyse que nous faisions. La droite locale ne peut exister ou apporter de plus-value à l’étiquette qu’elle représente. Cette faiblesse, ne résulte pas de la faiblesse des candidats qu’elle présente mais de l’impossible lisibilité de son positionnement politique. Entre les élus prêts à partir chez Macron et ceux qui préfèrent ne rien dire plutôt que de s’attirer des foudres. Les électeurs ne savent pas ce que nous proposons.

Sur aucun sujet local, la droite ne porte un message univoque. Il n’y a aucun positionnement commun. L’enjeu du renouvellement de la classe politique n’est pas une question de génération. Il est temps de se mettre au travail et de parler d’une seule voix avec une ligne claire. La droite ne fera rien tant que les élus de la métropole de Montpellier seront plus proches de Philippe Saurel que de leur famille politique. Il ne se passera rien tant que personne ne prendra le temps de rencontrer l’ensemble des citoyens engagés et des élus pour les faire travailler ensemble à un avenir meilleur pour notre territoire.

Au cours de cette campagne, je suis allé à la rencontre de nombreux maires et élus qui ont bien voulu me recevoir. Tous partagent la passion de ce territoire. S’il doit y avoir un parlement des territoires, il ne doit pas être un faire-valoir politique. Il doit être un lieu de travail en commun. Notre rôle nous dépasse, il doit être de rassembler celles et ceux qui veulent plus de sécurité, plus d’emploi, plus de création de richesse, moins de gaspillage et le respect de notre environnement.

Évidemment, je continuerai à m’engager pour cet idéal et pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui pour nos concitoyens. Je le ferai avec ou sans mandat parce que mon engagement politique n’est pas un plan de carrière mais une vocation au service d’idées.

En outre, je veux dire du fond du cœur merci à celles et ceux qui m’ont apporté leurs suffrages et qui ont participé à ma campagne. Vous avez été exceptionnels dans votre abnégation et votre courage, ma reconnaissance vous est acquise.

Enfin, je veux souhaiter bonnes chances aux deux candidats qualifiés au second tour. Je leur souhaite d’arriver à mobiliser plus d’électeurs, de ne pas se contenter d’une élection où la moitié des électeurs manquent à l’appel. Je leur demande de s’engager clairement pour la moralisation de la vie politique alors que l’équipe En Marche doit déjà faire le ménage en son sein. Je veux leur redire la nécessité de s’engager pour la réduction du nombre d’élus, première étape de la réduction du train de vie de l’État. Je veux leur dire d’être courageux et de se battre pour la sécurité de tous alors que notre pays est aussi la cible de fous et de fondamentalistes religieux.

Le combat continue!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s