L’Hérault mérite mieux qu’une fable

Notre maire est comme la grenouille de la fable de La Fontaine. Il enfle et se gonfle pour mieux se montrer. Il implosera bientôt, car c’est la morale de la fable et qu’il aura tout fait depuis bientôt un an pour que cela se produise.

Notre ville et notre Département ne doivent pas souffrir de cette fuite en avant.

Depuis son élection, Philippe Saurel n’a eu de cesse de s’engager pour son propre compte dans une série de conquêtes politiques et de promesses trahies. Celui qui promettait à ses électeurs d’être « un maire à plein temps » a pris la tête de l’agglomération, qu’il a fait grossir de manière artificielle en une Métropole qui existe sur le papier et dans les discours, mais dont personne ne maîtrise les missions et les coûts. Et voilà maintenant que Philippe Saurel veut peser dans les prochaines élections régionales. Encore quelques mois et sans doute nous annoncera-t-il avec son habituelle faconde qu’il entend se présenter à l’élection présidentielle de 2017.

Nous pourrions nous amuser d’une ambition si extraordinaire si elle ne se faisait pas aujourd’hui au détriment des montpelliérains, sur qui la pression fiscale pèsera 6 millions d’euros de plus, pour la seule ville de Montpellier.

Avec des tracts imprimés aux nouvelles couleurs de la ville récemment modifiées, voilà maintenant que le maire présente des candidats aux élections départementales des 22 et 29 mars, pour tenter de peser encore plus dans les collectivités de notre territoire. Celui qui voulait être maire, et rien de plus, préside une métropole enflée, va partir aux régionales au nom des citoyens et se prévaut de son élection à la mairie en rêvant de co-gérer le département avec le Parti Socialiste. Pourquoi chercher à duper ainsi les électeurs de Montpellier ? En présentant une poignée de candidats – qui font tous partie de sa majorité et qui rêvent comme leur patron de cumuler les mandats –, Philippe Saurel veut monnayer une majorité départementale avec ses amis socialistes.

Responsable de l’action sociale, de l’éducation et de l’aménagement du territoire, le Département est la collectivité chargée de la solidarité.Le coût financier de ses interventions représente plus de la moitié de son budget de fonctionnement. La moitié de ses effectifs s’y consacre. Voilà pourquoi il faut au Département une gestion stricte et rigoureuse des deniers publics. Tout le contraire d’un Saurel qui vient d’augmenter de 11 millions d’euros les dépenses de personnel pour la seule Mairie de Montpellier !

Aujourd’hui, le Parti Socialiste possède tous les sièges montpelliérains au Conseil général. La majorité est socialiste. Résultat : l’endettement de la collectivité a été multiplié par deux, les charges de fonctionnement ont augmenté alors que l’investissement a baissé, les subventions sont données sans contrôle ni suivi.

Les guerres intestines entre Socialistes et dissidents prennent le pas sur les véritables enjeux d’une élection essentielle.

Le Conseil départemental, pour sortir d’une situation critique, a besoin d’élus qui suivent les projets, d’élus au travail, présents et consacrés à plein temps à leurs dossiers. Des élus qui bien sûr renoncent à cumuler des mandats électoraux. La rente électorale paie trop bien et depuis trop longtemps quelques élus socialistes aux multiples mandats. L’Hérault et Montpellier méritent mieux.

Il est temps de changer de méthode et de gestion. Il est temps de confier le Département à des gens sérieux. C’est donc le temps du renouveau !

L’UMP a choisi d’aller à l’essentiel. Nous proposons aux électeurs quatre priorités que nous savons pouvoir assumer :

– Stabiliser puis baisser la fiscalité départementale.

–  Assurer la sécurité des biens et des personnes dans le cadre des compétences du Département.

–  Mettre en œuvre une politique de solidarité responsable.

–  Favoriser la création d’emplois par les entreprises héraultaises avec une pratique intelligente des marchés publics.

Je compte parmi les candidats qui veulent se consacrer exclusivement à ces priorités. Je me réjouis de les défendre, dans quelques jours, devant les électeurs de notre ville.

Sébastien Avallone

Candidat sur le Canton de MONTPELLIER 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s