Philippe Saurel enterre le musée de la France en Algérie

Philippe Saurel, nouvellement élu Maire de Montpellier vient d’enterrer le projet de musée de la France en Algérie.

Ce musée avait pour objet de raconter « une histoire longue, complexe, plurielle, dont une connaissance approfondie ne pouvait que participer au mieux vivre ensemble. » Il devait prendre place au sein même de l’Hôtel Montcalm au centre de Montpellier, devant la gare et au carrefour du réseau urbain des tramways. Jusqu’aux élections municipales de 2014, de nombreuses pressions ont été exercées sur ce projet de musée qui traînait depuis 2009.


Ne se trouvera-t’il finalement aucun politique ayant le courage et l’honnêteté intellectuel pour mener à bien ce projet?


Certains y voyaient un risque de relents colonialistes, d’autres craignaient de nouvelles culpabilisations. Rares sont ceux qui pensaient qu’un tel projet pouvait simplement retranscrire la réalité sans manichéisme. Ne se trouvera-t’il finalement aucun politique ayant le courage et l’honnêteté intellectuel pour mener à bien ce projet? C’est un pan important de l’histoire de France et de l’histoire des villes comme Montpellier – ayant accueillies des milliers de rapatriés – qui sera finalement enterré.

A la place, Philippe Saurel entend installer dans l’hôtel Montcalm un centre d’Art contemporain.

Se posent alors deux questions:

– Que prévoit il de faire dans l’ancienne mairie (qu’il a annoncé comme étant le futur musée d’art contemporain le mois dernier) ?

– Qu’adviendra-t-il des collections acquises jusqu’à aujourd’hui pour la réalisation du Musée de la France en Algérie (tableaux de Chassériau et Fromentin, sculpture de Cordier, albums lithographiques et photographiques du 19ème siècle, rares manuscrits du 16ème au 19ème, dont des lettres de Bugeaud, Abdelkader, Tocqueville, Victor Hugo, objets précieux, tels des bijoux…) ?


Je propose donc à Monsieur Saurel une solution économe pour répondre à la nécessité de rouvrir ce lieu, d’en faire un lieu rentable tout en ne jetant pas le projet de musée de la France en Algérie: 

– Sur les 4000 m² de salles, pourquoi ne pas diviser les locaux entre un centre d’Art contemporain avec des « expositions événement » d’une part. Tout en conservant, d’autre part, une exposition permanente relatant l’histoire de la France en Algérie.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s